nature-energie-vitalite

L’arnica : idéale pour soulager les courbatures

Pour les athlètes, les tiraillements musculaires sont quasiment inévitables. Les courbatures deviennent plus ou moins leur quotidien. Cependant, même les sportifs les plus motivés au monde ne pourront pas continuer longtemps s’ils grimaçant de douleur aux moindres mouvements. Les fibres musculaires étant détruites suite aux efforts trop importants, elles doivent être chouchoutées régulièrement pour ne pas lâcher. Ce serait mieux encore si vous pouvez consolider leur résistance en amont. Et pour cela, l’arnica est réputée pour faire de petites merveilles, utilisées à titre préventif ou curatif. 

L’arnica, la plante aux multiples vertus

L’arnica, de son nom botanique Arnica montana est très utilisée dans la médecine alternative. Il s’agit d’une plante médicinale qui poussent dans les hautes plaines et dans les montagnes. Il y a une forte chance que vous l’ayez déjà croisée lors de vos balades estivales pour la bonne raison que sa floraison s’étend de mai à août. Facilement reconnaissable avec ses petites fleurs jaunes, elle a des longues feuilles duveteuses qui se regroupent à sa base. Son utilisation pour soulager les muscles endoloris ne date pas d’aujourd’hui. Au XVIe siècle, la plante est privilégiée pour traiter les contusions et pour soulager les petits traumatismes du quotidien. Cependant, l’arnica est surtout associée aux traitements des courbatures musculaires afin d’apaiser les douleurs.

Les propriétés bienfaisantes de l’arnica

L’Arnica est surtout connue pour sa propriété apaisante, ce qui lui rend très efficace pour apaiser la contracture musculaire causée par un effort trop important. Utilisée sous sa forme liquide ou incorporée à une huile végétale, l’arnica est le meilleur allié du sportif. Excellente remède pour la cicatrisation des plaies, elle apaise les douleurs tout en améliorant le confort circulatoire. Ces petites fleurs jaunes sont aussi très plébiscitées par les homéopathes. Elles peuvent être utilisées pour des approches préventives afin des limiter les douleurs musculaires dues à l’effort ou pour des approches curatives pour les soulager les courbatures jusqu’à disparition. Quoi qu’il en soit, ses effets se font toujours sentir assez rapidement. 

Comment utiliser l’arnica pour soulager les douleurs musculaires ?

Cette plante est privilégiée pour favoriser la récupération musculaire le lendemain de vos sessions sportives, notamment lorsque vos membres vous font affreusement mal. Vous pourrez par exemple vous faire couleur un bain chaud à l’arnica pour calmer les tensions. La synergie de l’action de la plante et de l’eau chaude permettra de dilater les vaisseaux sanguins afin d’atténuer ainsi les effets des courbatures. Sinon, vous pouvez aussi vous accorder un bon massage à l’huile d’arnica afin de lutter contre les lésions traumatiques. A savoir que le macérât de calendula aux vertus apaisantes est également envisageable.

Quitter la version mobile