Votre équilibre acido-basique en question !

Votre équilibre acido-basique en question !

Histoire d’une controverse..

Certains thérapeutes affirment que les fruits sont alcalinisant. Ils recommandent d’en manger beaucoup, de suivre des cures de jus de citron, de raisin, de pommes, etc. D’autres affirment au contraire que les fruits sont acidifiants et qu’il faudrait plutôt les éviter ou ne les consommer qu’en petite quantité. Qui faut-il croire? Comment deux avis si opposes peuvent-ils coexister?

Le degré d’acidité se mesure par l’échelle du pH, les acides peuvent être forts ou faibles

Les acides forts proviennent principalement des protéines animales. Leur évacuation nécessite un travail important de neutralisation du foie et un travail non moins important d’élimination des reins. Ces derniers ne peuvent d’ailleurs pas éliminer plus qu’une quantité bien définie d’acides forts par jour. Les excédents s’accumulent alors dans les tissus.

Les acides faibles sont avant tout d’origine végétale, excepte ceux provenant des yogourts et du petit lait. Ils sont dits volatils, car les poumons les éliminent sous forme gazeuse lorsqu’ils sont oxydés. Cette élimination est facile a effectuer et n’est quantitativement pas limitée comme celle des acides forts, mais elle ne s’effectue pas correctement chez tout le monde.

Vous avez dit faiblesse métabolique ?

Certaines maladies sont dues a la difficulté qu’éprouve l’organisme a métaboliser correctement une substance nutritive ou une autre. Dans le cas du diabète, la substance mal métabolisée est le sucre; dans les rhumatismes, les protéines; dans l’obésité, les graisses; dans la maladie cœliaque, le gluten ; dans la rétention d’eau, le sel. Parmi les autres substances que l’organisme peut métaboliser avec difficulté figurent les acides, surtout les acides faibles.

Les aliments peuvent ne pas être ou être très mal oxydés et rester dans l’organisme sous forme acide. Ainsi, selon l’organisme dans lequel il pénètre, un même aliment peut avoir différents effets: chez certaines personnes, le citron aura un pouvoir alcalin tandis que chez d’autres il sera plutôt acide si leur organisme métabolise difficilement les acides. C’est donc dire que certaines personnes s’acidifient avec des aliments qui en alcalinisent d’autres !


Acidifiant ou alcalinisant ?

Le groupe des «aliments acides» ne figure pas dans les classifications habituelles où l’on trouve généralement deux groupes : acidifiants et alcalinisants. Les aliments acides sont classes parmi les aliments alcalinisants puisque leurs acides faibles ont un effet alcalinisant sur la majorité des gens, sauf chez ceux qui souffrent d’une faiblesse métabolique… Ces derniers vont consommer des fruits pour alcaliniser leur terrain alors que c’est le contraire qui se produira !

Mon métabolisme à moi ?

Vous rappelez-vous avoir ressenti des effets négatifs après avoir consommé trop de fruits, de vinaigre ou de yogourt? La cure de raisin ou de jus de citron vous a-t-elle redonné force et vitalité ou, au contraire, avez-vous vu réapparaitre des symptômes indésirables?

Dans ce cas, la faiblesse métabolique est bien présente. Vous devez donc veiller a consommer non seulement une quantité raisonnable d’aliments acidifiants, mais con¬sommer modérément aussi des aliments acides qui auraient normalement un effet alcalinisant chez les gens n’ayant aucun problème avec leur métabolisme.

Les aliments acides

Les aliments acides sont aisément reconnaissables au goOt: citron, rhubarbe, vinaigre, etc. Le goût acide est proportionnel a la quantité d’acides qu’ils contiennent. Ils auront une action acidifiante ou alcalinisante.

selon la personne qui les consomme. Les personnes sensibles aux acides doivent veiller tout particulièrement aux aliments figurant dans cette liste. Moins un fruit est mer, plus it contient d’acides.
Avec le mûrissement naturel, le taux d’acides diminue et celui du sucre augmente. Les jus de fruits sont plus acides que les fruits eux-mêmes, car ils sont plus concentres et une partie des minéraux basiques reste prisonnière de la pulpe rejetée après le pressage.
De plus, le sucre rajoute au jus, s’il diminue son goût acide, augmente son effet acidifiant.

Aliments acides

• yogourt, lait caille, kéfir, fromage blanc peu égoutté…
• fruits non murs
• petits fruits : framboises, fraises…
• agrumes: citron, orange…
• certaines variétés de pommes (reinette), de prunes, d’abricots…
• l’excès de fruits doux: melon, pastèque
• légumes et fruits acides: tomate, rhubarbe, cresson
• choucroute, légumes lacto-fermentés
• jus de fruits, de citron
• miel et vinaigre

Les aliments acidifiants

Les aliments acidifiants, ou producteurs d’acides ne contiennent pas de substances acides, mais ils en produisent lors de leur digestion ou de leur utilisation au plan cellulaire. La production d’acides par ces aliments est donc inévitable, mais normale, et touche tout le monde. Comme la plupart de ces aliments sont des nutriments de base, it s’avère donc impossible de les supprimer sous prétexte qu’ils contribuent a acidifier le terrain. La solution consiste a éviter les excès.

Aliments acidifiants

• viande, volaille, charcuterie, poisson
• fromage, les fromages forts sont plus acides que les doux
• corps gras animaux
• huiles végétales, surtout arachide et huiles durcies ou raffinées
• céréales, complètes ou non, avoine, sur-tout le millet
• pain, pâtes, flocons et aliments a base de céréales
• légumineuses : arachide, soja, haricot blanc, feve, etc.
• sucre raffine et sucreries: sirop, pâtisseries, chocolat, bonbons, confiture, etc.
• fruits oléagineux: noix, noisette (sauf l’amande), etc.
• boissons industrielles sucrées
• café, thé, cacao et vin

Les aliments basiques

Ces aliments sont riches en bases et ne con¬tiennent pas ou peu de substances acides. Leur transformation et leur utilisation par le corps ne produisent aucun acide, si bien que ces aliments ont des vertus alcalinisantes. Cette vertu est valable pour tous, indépendamment des capacités métaboliques de chacun. Ces aliments doivent être consommés avant tout par les personnes dont le système est acidifié.

Aliments basiques ou alcalins

• pommes de terre
• légumes verts, crus ou cuits: salade, laitue, haricot vert, chou…
• légumes colores (sauf la tomate): carotte, betterave, etc.
• lait, lait en poudre, crème
• banane
• Amande et sa boisson, noix du Brésil
• fruits secs (sauf l’abricot)
• eau minérale alcaline

Bien que la pomme de terre soit utilisée surtout pour son action antiacide sur l’estomac, en raison de sa richesse en nutriments de base son action alcalinisante s’étend a l’organisme entier. Riche en ami¬don, elle remplace avantageusement les céréales, sans présenter le caractère acidifiant de ces dernières.

Mais encore…

Les légumes verts ou colores font partie des aliments les plus riches en minéraux. Ils sont fortement basiques. Une consommation généreuse et biquotidienne de légumes colores, crus ou cuits, est l’un des meilleurs moyens de lutter contre l’acidification.

L’amande, pour sa part, figure comme exception parmi les oléagineux. Elle est la seule a etre franchement alcalinisante alors que tous les autres sont acides, surtout les noix. Et parmi tous les fruits frais, la banane est le seul fruit alcalin et qui l’est toujours peu importe la quantité consommée. Les melons et les poires le sont aussi, mais dans une moindre mesure. A vous de jouer maintenant!

VIVRE, c’est…
Choisir avant de soigner…
En s’observant, il devient évident que notre corps réagît plus ou moins bien aux acides présents dans notre alimentation. Une fois qu’on en a pris conscience, on doit orienter nos choix en conséquence ! Source web: www.christophervasey.ch

 

Suggestion de la rédaction :

Cliquez sur l’image

, , , , , , , , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

99 ÷ = 33

Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez vous consentez à l'acceptation de notre politique de cookie