Vitamine B3, Niacine l’amie de vos artères !

Vitamine B3, Niacine l’amie de vos artères !

Résumé : La niacine est une vitamine du complexe B qui est de plus en plus utilisée dans le cadre d’un programme d’abaissement des taux élevés de lipides dans le sang. De par son action vasodilatatrice sur les capillaire, l’effet secondaire le plus courant de la niacine sont les rougeurs du visage et de la partie supérieure du corps.

Le dosage habituel est de 2 à 3 grammes par jour, toutefois il est important de commencer la prise de la niacine à raison d’une dose moins élevée et de l’augmenter graduellement sur une période de quelques semaines.

Qu’est-ce que la niacine?

La niacine est une vitamine également appelée vitamine B3. Elle se retrouve à l’état naturel dans les produits céréaliers, les haricots, le poulet et le poisson, habituellement en combinaison avec d’autres vitamines B (vitamines du complexe B).

Les vitamines du complexe B, y compris la niacine, sont indispensables à la transformation de la nourriture en énergie.

L’organisme utilise la niacine pour aider à dégrader les sucres et transformer les graisses en une forme d’énergie utilisable par les cellules de l’organisme.

.

 

Les vitamines du complexe B sont essentielles au maintien de la bonne santé.

La recherche montre que les personnes vivant avec le VIH présentent généralement un taux sanguin adéquat de niacine, même dans les pays où la malnutrition est fréquente; toutefois, des carences en d’autres vitamines B sont plus probables.

En effet, les auteurs d’au moins une étude pensent que la prise de suppléments de vitamines du complexe B aide les patients à survivre plus longtemps et en meilleure santé.

La nicotinamide est la forme la plus courante de niacine utilisée dans ce genre de suppléments, puisqu’elle n’est pas coûteuse et qu’elle provoque rarement des effets secondaires.
La vitamine B3 est une vitamine hydrosoluble qui regroupe en fait à deux composés : l’acide nicotinique (niacine) et la nicotinamide.
Cette vitamine est communément appelée niacine mais ces deux composés ont la même activité biologique.

Cependant, l’acide nicotinique pris en excès peut causer des rougeurs et des démangeaisons au niveau du visage, du cou, des bras ou de la poitrine.

A la différence des autres vitamines, la niacine peut être synthétisée à partir du tryptophane, un des acides aminés essentiels.

Les dérivés de la niacine font partie intégrante de deux coenzymes : NAD (nicotinamide adénine dinucléotide) et NADP (nicotinamide adénine dinucléotide phosphate).

Ces deux coenzymes sont nécessaires à de nombreuses réactions d’oxydoréduction essentielles à la respiration cellulaire.

 

Rôles

La niacine est un facteur important de nutrition cellulaire. Elle est impliquée dans de nombreuses fonctions métaboliques, particulièrement celles des hydrates de carbone, mais aussi celles des graisses et des protéines. Cette vitamine aide donc à libérer de l’énergie à partir de ces nutriments ; elle est par conséquent vitale à nos cellules.

La niacine est nécessaire à la santé du système nerveux et mental.

Elle favorise la circulation sanguine et réduit le taux de cholestérol et des triglycérides.
Des études suggèrent que la niacine réduit de presque 30 pour cent le taux de récidive des crises cardiaques.

La niacine est aussi impliquée dans les fonctions de désintoxication et d’antioxydatation.
Elle est utilisée dans le traitement d’arthrite.

Enfin, la niacine est essentielle à la synthèse d’hormones telles que l’oestrogène, la progestérone, la testostérone, l’insuline…

Les auteurs d’un récent mémoire de recherche faisant l’évaluation des options de traitement dans le cas du sida ayant de hauts taux de lipides ont conclu que « la niacine est un bon agent pour les patients aux prises avec une hyperlipidémie mixte, notamment en présence d’un taux élevé de triglycérides ».

Ces derniers ont également laissé entendre que la niacine pourrait se prendre en association quand un seul traitement ne suffit pas à réguler les taux de lipides.

Des études réalisées auprès de sujets séronégatifs pour le VIH ont montré que la niacine est sécuritaire et efficace en association avec les antidyslipidémiants de plusieurs classes, y compris les statines et les fibrates.

Cependant, avant de prendre de la niacine en concentrations plus élevées que celles que l’on retrouve dans une préparation vitaminique du complexe B, les patients devraient consulter un médecin pour se prémunir contre les effets secondaires.

Effets secondaires dans la cas d’un traitement médicamenteux, à distinguer du soutien infinitésimal contenu dans les suppléments para médicaux !

L’effet secondaire le plus fréquent de la niacine sont les rougeurs du visage et de la partie supérieure du corps. Ces rougeurs peuvent être associées à des démangeaisons et à des éruptions (rash) plus persistantes de la peau.

De telles rougeurs se produisent chez jusqu’à 95 % des gens qui prennent de la niacine à libération moyenne, ainsi que chez 65 % à 70 % de ceux qui en prennent une forme à libération prolongée.

Cet effet secondaire diminue habituellement avec le temps, alors que l’organisme apprend à tolérer la niacine. On peut réduire rougeurs et démangeaisons en fractionnant sa dose quotidienne de niacine (en la séparant en deux ou trois prises par jour) et en commençant par une faible dose (250 mg), laquelle est augmentée graduellement sur une période de quatre à six semaines jusqu’à une dose de 2 ou 3 grammes.

La prise d’aspirine ou d’ibuprofène 30 minutes avant la dose de niacine le matin peut aussi aider à atténuer ce symptôme (mais cela est déconseillé chez ceux qui ont des ulcères d’estomac ou un bas taux de plaquettes).

La niacine à libération immédiate est bon marché et aisément disponible. Il a été démontré qu’elle permet de réduire le cholestérol LDL et les triglycérides chez des sujets séronégatifs à l’égard du VIH. Selon une étude, elle serait la forme la plus efficace pour accroître les HDL.

Posologie

La niacine est habituellement efficace à raison de doses de 2 à 3 grammes par jour. Toutefois, il est important de commencer la prise de niacine à raison de doses moins élevées que l’on augmentera graduellement jusqu’à une dose élevée sur une période de quelques semaines.

On peut commencer à raison d’une dose allant de 250 à 500 mg par jour. Pour éviter les problèmes gastro-intestinaux associés à la niacine.

L’apport de changements à votre alimentation, un programme d’exercices et l’arrêt du tabagisme sont autant de moyens pour réduire le risque de maladie de coeur*.

Symptômes de carence

Les premiers signes de carence en cette vitamine sont des irritations de peau, un manque d’énergie, une faiblesse musculaire, des vertiges, une perte de l’appétit, des maux de tête, une langue rouge, des nausées et des vomissements…

Une carence chronique en niacine est à l’origine de la pellagre. Cette maladie est fréquente dans les populations où le maïs est la base de l’alimentation. La niacine de cette céréale est mal assimilée, de plus la protéine du maïs est déficiente en tryptophane.

La pellagre est caractérisée : Dermatite, Diarrhée et Démence.
Non soignée, cette maladie peut être mortelle.

Bien que rare dans des pays développés, la pellagre reste une maladie commune dans certaines parties de l’Asie et l’Afrique.

Qui est à risque de carence?

Les causes de carences sont les suivantes :

Une alimentation peu diversifiée
L’hyperthyroïdisme
Le diabète
L’alcoolisme
Des problèmes gastro-intestinaux comme le cancer
La cirrhose
La maladie d’Hartnup (c’est une maladie rare perturbe le métabolisme du tryptophane et d’autres acides aminés)

Sources alimentaires végétariennes

La levure de bière
Les cacahuètes
Le beurre de cacahuètes
Les graines de sésame
Le Tahini (le beurre de sésame)
Les graines de tournesol
Le son et le germes de blé
blé germé
L’avocat
Les champignons
Les petits pois
Les céréales complètes
Les poissons d’eau froides*

*Pour ceux qui mangent du poisson.

Précautions

Prise en excès la niacine peut être toxique. D’importantes doses de niacine peuvent être responsables de troubles hépatiques et gastriques, de nausées, de vomissements, de crampes abdominales, de diarrhé…

EN règle générale, ne prenez pas de suppléments sans demander l’avis de votre médecin si vous êtes sous un traitement médicamenteux quelconque.

DOSE JOURNALIÈRE RECOMMANDÉE

Dose journalière recommandée, nommé aussi AQR pour apport quotidien recommandé : 15 à 18 mg

INDICATIONS EN RÉSUMÉ

> Aurait un effet préventif et curatif en cas de schizophrénie, pourrait avoir un effet préventif des migraines, la vasodilatation, amélioration de la circualtion sanguine et recapilarisation des micros capillaires.

EFFETS – MODE D’ACTION

> Composant du NAD+ , co-enzyme capitale dans différentes réactions métaboliques comme la synthèse des hormones sexuelles, fonctionnement du système nerveux,…

PROBLÈMES EN CAS DE CARENCE

Carence en vitamine B3
> Pellagre (rare) : dermatose, diarrhées, démence.

PROBLÈMES EN CAS D’EXCÈS :
Excès de vitamine B3
> A très haute dose (>120 mg de vitamine B3) : hyperglycémie, dépression, problèmes de peau, maux de tête …

REMARQUES :

> En général une personne qui mange suffisemment de protéines (viande,…) aura assez de niacine, car le tryptophane (un acide aminé) contenu dans la viande se convertit aisément en niacine.

La niacine, par nature, est une excellente façon de réduire votre taux de cholestérol. Beaucoup de médicaments anti-cholestérol comprennent un taux élevé de niacine, parmi d’autres ingrédients.

La niacine dilate vos capillaires (petits vaisseaux sanguins) dans votre corps pour obtenir un diamètre plus large. Les capillaires sont généralement très petits et le sang y passe très lentement. Le problème est que les capillaires sont le principal moyen pour votre corps de se débarrasser des toxines.

Vos artères, en comparaison, sont beaucoup plus larges que les capillaires et peuvent transporter plus de sang et à un rythme plus rapide,mais ils ne viennent pas près de la majorité de votre corps.

Les artères sont les «autoroutes» de votre corps et capillaires sont plus comparable aux voies secondaires menant à votre maison.

Votre maison, dans cet exemple, est une cellule quelque part dans une partie éloignée de votre corps gorgé de toxines.

Sans flux sanguin suffisant (oxygène, et tout ce qui vient avec elle), cette cellule ne peut pas se débarrasser de ses toxines .

Maintenant, imaginez votre ville voit s’élargir les voies de circulations qui mène à votre maison – le trafic augmente donc aussi, la limite de vitesse de 25 passe à, disons 45 ou 50 !
Eh bien, c’est la même chose pour vos capillaires! Ils transportent plus de sang, et à un rythme plus rapide. Le résultat final est que vos cellules ont maintenant plus de sang pour se débarrasser des toxines de votre corps maintenant que les vaisseaux capillaires s’élargissent!

Comment facilement passer le cap d’adaptation physiologique ?

Simple.

La niacine provoque l’élargissement des capillaires, et le résultat final est le “fard” ou rougeurs.
L’élargissement de vos capillaires, dans certains cas, créé une rougeur sur la peau dans les zones qu’il va détoxifier.

La seconde réaction de la niacine

Une légère démangeaison, pas toujours agréable. Cette démangeaison est très bon signe, est réellement une preuve de sa bonne action.

La raison pour laquelle vous rencontrez cette démangeaison est que la niacine a permis à plus de sang d’atteindre vos cellules et a permis d’éliminer, de déloger des toxines bien cachées !

Comme les toxines sont emportées et vos cellules deviennent plus saines, votre corps vous rendra très vite le résultat de sa satisfaction !

Pour résumer, le “fard” de la niacine est en fait une réaction très saine de votre corps!

Vous ne devriez pas vous alarmer quand vous en ferez l’expérience!

Cela signifie que votre corps se soigne, et rétabli des circulations saines dans votre organisme.

.

L’acide pantothénique, les folates, la niacine, la riboflavine et la vitamine B6 contribuent à réduire la fatigue.

La biotine, la niacine, la riboflavine, la thiamine et la vitamine B6 contribuent à un métabolisme énergétique normal.

La riboflavine contribue au métabolisme normal du fer.

>>> Commandez une vitamine B3 de qualité – cliquez ici <<<

 

*Références

Anonymous. Inositol Hexaniacinate. Alternative Medicine Review 1998 June; 3(3).

Brown Bg, Zhao X et al. Simvastin and niacin, antioxidant vitamins or the combination for the prevention of coronary artery disease. The New England Journal of Medicine 2001;345(22):1583-92.

Fodor JG, Frohlich JJ et al. for the Working Group on Hypercholesterolemia and Other Dyslipidemias. Recommendations for the management and treatment of dyslipidemia. Canadian Medical Association Journal 2000;162(10):1441-7.

Geletko SM, Zuwallack AR. Treatment of Hyperlipidemia in HIV-infected Patients. American Journal of Health-Systems Pharmacy 2001; 58(07):607-614.

Goldburg A, Alagona P et al. Multiple-dose efficacy and safety of an extended-release form of niacin in the management of hyperlipidemia. American Journal of Cardiology 2000;85:1100-5.

Guyton J. Effect of Niacin on Atherosclerotic Cardiovascular Disease. American Journal of Cardiology 1998;82:18U-23U.

Kanter AS, Spencer D et al. Supplemental multivitamins or vitamin B complex significantly delay progression to AIDS and death in South African patients infected with HIV, Abstract 217. Conference of Retroviruses and Opportunistic Infections, Chicago, 1998.

McKenney KM, Proctor JD, Harris S et al. A comparison of the efficacy and toxic effects of sustained- vs immediate- release niacin in hypercholesterolemic patients. Journal of the American Medical Association. 1994; 27:672-7.

National Cholesterol Education Program. Second Report of The Expert Panel On Detection, Evaluation, And Treatment Of High Blood Cholesterol In Adults. NIH Publication No. 93-3096, September 1993. Available at: http://www.nmsr.labmed.umn.edu/~relson/atp_home.html

Robinson AW, Sloan HL, et al. Use of Niacin in the Prevention and Management of Hyperlipidemia. Progress in Cardiovascular Nursing 2001; 16(1):14-20.

Ziliotto GR, Lamberti G, et al. Comparative studies of the response of normolipemic and dyslipemic aged subjects to 2 forms of delayed-action nicotinic acid polyesters. Pentaerythrotol tetranicotinate and inositol hexanicotinate. Results of a controlled cross-over trial. Archivio per le scienze mediche. 1977 Oct-Dec;134(4):359-94.

**********************

, , , , , , , , , , , , ,

3 Responses to Vitamine B3, Niacine l’amie de vos artères !

  1. KOI 5 mai 2012 at 19 h 37 min #

    je voudrais des information sur le regime alimentaire des sujets vivant avec le vih/sida

    • webmaster 5 mai 2012 at 20 h 41 min #

      Bonjour, merci de votre intervention. Voici pour une information des plus fiable le lien d’un document imprimable de l’OMS >> Cliquez Ici < < Hormis cela il existe un programme minceur sans aucune contre indication et apportant de grande quantité de sélénium, vitamine D, et une liste considérable d'éléments naturels à 100%, vous découvrirez cela en >> cliquant ici << Cordialement

Trackbacks/Pingbacks

  1. Aimeriez-vous danser encore à 100 ans - 31 mars 2012

    […] et les légumes. Leur régime alimentaire est riche en glucides complexes, protéines, calcium et de la niacine. Ils mangent de petites quantités de viande et des œufs. Ils dînent couramment très léger. […]

Laisser un commentaire

+ 26 = 28

Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez vous consentez à l'acceptation de notre politique de cookie