L’utilisation de suppléments naturels et les médecins généralistes.

Enquête: L’utilisation de suppléments et les médecins généralistes.

Diverses enquêtes ont montrées que les médecins allopathiques en général sont terriblement mal informés sur les bienfaits thérapeutiques de la nutrition naturelle.

Les résultats d’une étude commandée par le “Council for Responsible Nutrition” et publié dans le “Nutrition Journal” suggèrent que l’allopathie «classiques» délivrée par les médecins devraient avoir une formation pour informer plus avant sur les moyens naturels possibles.

Un CV incomplet – Une étude auprès de Professionnels de la santé en 2008 a interrogés 900 médecins au sujet de leur utilisation de suppléments diététiques, dont 300 à partir de chaque trois spécialités: cardiologie, dermatologie, et de l’orthopédie.

Parmi les constatations clés:

Utilisation personnelle

Dermatologues (59%) et des orthopédistes (50%) ont déclaré avoir recours à des compléments alimentaires régulièrement.
Les cardiologues (37%) étaient les moins susceptibles d’utiliser des compléments alimentaires.

Les suppléments les plus couramment utilisés étaient les multivitamines et les oméga-3, les acides gras (huile de poisson). Vingt pour cent des répondants ont dit qu’ils utilisaient plus rarement des suppléments botaniques.

Suppléments & recommandations

Bien que les cardiologues étaient les moins susceptibles d’utiliser des suppléments alimentaires à des fins personnelles, ils étaient plus nombreux à les recommander à leurs patients.

Soixante-deux pour cent des cardiologues ont dit qu’ils recommandent des suppléments à leurs patients (pour la santé cardiaque et le taux de cholestérol) – antioxydants, oméga3 & 6, sélénium.

Quatre-vingt-un pour cent des orthopédistes ont recommandé des suppléments à leurs patients (pour soutenir la santé des os et des articulations)

Soixante-six pour cent des dermatologues ont recommandé des suppléments à leurs patients (pour la santé de la peau, des cheveux et des ongles)

Fossé éducatif

Même si la majorité des médecins (57 à 75%) sont susceptibles d’utiliser des compléments alimentaires personnellement et les recommander à leurs patients (66 à 91%), la plupart des répondants ont indiqué qu’ils n’avaient reçu aucune éducation formelle ou une formation sur le thème de la diététique des suppléments et exprimé un intérêt pour la formation continue au sujet de ces produits.

En conclusion

Sur la base de ces résultats, les auteurs ont conclu qu’ «Il y a un grand besoin d’élargir l’éducation médicale en ce qui concerne le thème général de la nutrition ainsi que le thème plus spécifique des compléments alimentaires.”

 

 

, , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

× 3 = 6

Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez vous consentez à l'acceptation de notre politique de cookie