Le Curcuma offre sa curcumine au monde…

La curcumine, un trésor naturel

Les additifs alimentaires se retrouvent aujourd’hui dans presque tous nos aliments solides ou liquides. Ils sont utilisés dans l’industrie alimentaires pour certaines de leurs propriétés et sont régis par le décret du 18 septembre 1989 : colorants E100 à E199, conservateurs E200 à E299 pour la conservation et l’inhibition du développement des micro-organismes, antioxydants E300 à E321 pour le ralentissement des phénomènes d’oxydation, agents de texture E322 à E495 (émulsifiants, stabilisants, épaississants et gélifiants) pour améliorer la présentation et la tenue des aliments, exhausteurs de goût E620 à E637.

.

curcuma_curcumine

.

En France, c’est la DGCCRF ou Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, qui contrôle la présence des additifs dans les produis alimentaires.
* DJA : Dose journalière admissible. [Angl. : Acceptable Daily Intake ou ADI] C’est la dose d’additif qu’une personne peut ingérer tous les jours de sa vie sans risque appréciable pour sa santé, c’est à dire sans effet secondaire. Elle est en moyenne 100 fois inférieure à la dose pour laquelle on a vu, dans les études toxicologiques, apparaître un risque. La DJA s’exprime en mg/kg de poids corporel. Une DJA de 1 signifie qu’une personne de 60 kg peut absorber une dose de 60 mg par jour sans risque pour sa santé. (D’après la DGCCRF).

 

LE PRODUIT

Colorant jaune et d’Origine naturelle, la curcumine ou E100 est extraite du Curcuma, plante d’origine indienne et qui est plus connue pour son rhizome ou turmérol (tige souterraine de Curcuma longa L.) dont on extrait le curry. On a constaté que la curcumine stimule la sécrétion biliaire et sa couleur jaune fait qu’on l’utilise entre autres dans certains bonbons, yaourts, crèmes glacées, moutardes.

Des expériences menées sur des lots de souris auraient montré que la curcumine pourrait protéger la peau contre les effets néfastes de la radiothérapie, mais aurait aussi des propriétés antioxydantes, antiseptiques et anti-inflammatoires. Soluble dans l’huile et l’éthanol (alcool), elle semble intervenir dans l’inhibition et la prolifération cellulaire, ainsi que dans l’angiogenèse à différentes étapes du développement de certains cancers.

Formule chimique : C21H20O6. Dénomination chimique : [bis-(hydroxy-4-méthoxy-3-phényl)-1,7-heptadiène-1,6-dione-3,5]. Syn. : diféruloylméthane, safran des Indes. DJA : 0,1 mg/kg de poids corporel. TOXICITÉ : Sans danger, sans contre indication.

curcumine anti cancerLe curcuma était déjà cité dans les textes Assyriens (600 ans avant J.C.) pour soigner un grand nombre de maux. Il est ensuite mentionné par Pedanius DIOSCORIDES, physicien, botaniste et pharmacognosiste (pharmacien en produits naturels). Ce médecin grec de l’époque pharaonique composa un traité de pharmacologie comprenant 5 ouvrages dont le fameux « Materia Medica » qui a été une référence jusqu’au 16ème siècle !

La Curcumine du curcuma on lui attribue des vertus purificatrices pour l’ensemble de l’organisme. Elle y est prescrite comme tonique général, pour faire fondre les graisses, faciliter la digestion, débarrasser l’organisme des parasites intestinaux, traiter la fièvre, la dysenterie et les infections cutanées (dermatoses, psoriasis, eczéma, acné, mycoses, gale). On l’utilisait jadis bouilli dans du lait sucré pour apaiser l’asthme, les rhumes du cerveau, la toux et dégager les voies respiratoires. Sous forme de décoction, il soignait efficacement les gastrites.

.

Biocurcumax™

.

Ses propriétés actives sur la faune microbienne ont été décrites par les chercheurs du Gouvernement Indien qui ont démontré son interaction avec Candida albicans, C. néoformans, T. mentagrophytes, Hélicobacter pylori, etc. Les guérisseurs traditionnels de l’Inde recommandent cette épice pour éliminer les vers, en particulier les nématodes; le curcuma contenant 4 substances complexes qui exercent une puissante action sur les parasites.

Il apporte une protection contre la fumée de cigarette (le benzène provenant de la combustion). Il est utilisé comme un agent anti-cancer et protège les cellules d’ADN. La curcumine prise régulièrement diminuerait de 50% le risque de cancer du à la consommation de tabac.

Aujourd’hui, la curcumine du curcuma longa intéresse les chercheurs dans le champ d’application de maladies comme cancers, diabètes, arthrite, déficits de la mémoire. Des tests encourageants ont été faits sur la leucémie.

De récentes Etudes Cliniques ont attesté de l’efficacité de la curcumine sur les douleurs articulaires, maux de dos et rhumatismes. Dans ce cas, la curcumine active les macrophages, empêche les disques intervertébraux de sécréter des substances pro-inflammatoires et bloque la synthèse des cytokines responsables de l’inflammation articulaire.

La curcumine freine la déminéralisation et neutralise les ostéoclastes, empêchant ainsi la destruction de la trame osseuse. Il est utilisé comme anti-inflammatoire dans les cas d’inflammation post-opératoire, d’arthrite rhumatoïde et d’ostéoarthrite.

Récemment des chercheurs californiens ont estimé que la curcumine pouvait prévenir la maladie d’Alzheimer, maladie qui se manifeste par la présence de protéines amyloïdes dans le cerveau; or la curcumine s’oppose à cet envahissement.

.

Biocurcumax™

.

Les propriétés de la curcumine du Curcuma sont nombreuses :

– Antioxydant puissant (5 fois plus que la Vitamine E)
– Puissant stimulant hépatique, régénére les cellules du foie tout en facilitant la détoxification
– Purifie le sang
– Prévient les caillots sanguins, fluidifie le sang
– Combat l’acidité digestive, les ulcères
– Réduit les risques de congestion cérébrale et les crises cardiaques
– Equilibre le rapport DHL/LDL, hypocholestérolémiant
– Prévient les calculs rénaux, stimule la sécrétion biliaire
– Recommandé dans les cas d’arthrite, rhumatismes, crises de goutte, bursite, tendinite
– Recommandé dans les cas de problèmes de peau, psoriasis, eczéma, mycoses, acné, rougeurs, démangeaisons, dermatoses, gale
– Recommandé dans les cas de jaunisse
– Tonifie l’utérus
– Stimule la digestion, les systèmes respiratoires et circulatoires
– Freine la déminéralisation
– Recommandé dans les cas de diabète
– Combat les flatulences, coliques, dyspepsies, douleurs de la poitrine
– Favorise l’apoptose (la mort programmée des cellules) dans divers cancers: peau, côlon, estomac, duodénum, ovaires, moëlle épinière
– S’oppose aux effets dévastateurs du Glutamate MonoSodique (GMS ou E621)

En savoir plus >>> Curcumine Santé

 

curcuma longa

No comments yet.

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

2 × = 14

Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez vous consentez à l'acceptation de notre politique de cookie