Boswellia Serrata anti inflammatoire naturel

La Boswellia Serrata un anti-inflammatoire naturel

Des données scientifiques de plus en plus nombreuses démontrent que l’extrait de Boswellia Serrata a des effets anti-inflammatoires, ses effets ont été testés dans un grand nombre de maladies dans lesquelles l’inflammation était impliquée, comme l’arthrite, la polyarthrite rhumatoïde ou la tendinite mais aussi l’asthme et des maladies inflammatoires des intestins, comme la rectocolite ulcéreuse ou la maladie de Crohn.

boswellia_serrataBoswellia serrata, de la famille des burséracées, est le nom scientifique d’un arbre de taille moyenne qui pousse dans des régions arides vallonnées de l’Inde.

L’intérêt thérapeutique de la gomme résineuse sèche (guggul) extraite de Boswellia serrata est connu depuis l’Antiquité. La gomme de Boswellia était déjà mentionnée dans les traités de médecine ayurvédique les plus anciens.

Traditionnellement, la gomme de Boswellia était utilisée dans le traitement du diabète, des maladies de la peau et du sang, des troubles cardiovasculaires ou neurologiques, des rhumatismes, de la dysenterie, des maladies des testicules et d’une myriade d’autres maladies.

Aujourd’hui, son principal usage est celui d’agent anti-inflammatoire pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de douleurs dorsales, de myosites, de fibroses ou d’arthrite. Des données scientifiques suggèrent également que l’extrait de Boswellia pourrait abaisser les niveaux de cholestérol, comme le fait le guggul extrait de Commiphora, et apporterait une protection au foie.


Boswellia

.

Des études récentes ont démontrés l’efficacité du boswellia dans les troubles suivants:

  • – Hypercholestérolémie
  • – Taux élevé de triglycérides
  • – Hépatite
  • – Prévention des tumeurs cancéreuses.
  • – Troubles bactériens.
  • – Troubles fongiques.
  • – Arthrite
  • – Arthrose
  • – rectocolite ulcéreuse et maladie de Crohn
  • – Asthme

Une efficacité thérapeutique démontrée

Des recherches effectuées en Inde et en Allemagne ont récemment confirmé l’efficacité thérapeutique de Boswellia. Elles ont montré sa supériorité par rapport à des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et ont suggéré un mécanisme pouvant expliquer son action.

La plupart des recherches ont été conduites au Laboratoire régional de recherche à Jammu, en Inde. Là, les chercheurs ont soumis un extrait de Boswellia, également référencé comme un extrait alcoolique de Guggal sallaki (AESG), à de nombreuses procédures de tests.

Des tests de toxicité aiguë, subaiguë et chronique, chez trois espèces de mammifères incluant une espèce de primates, n’ont révélé aucune modification dans la biochimie des tissus ou du sang.

Dans des conditions de test en laboratoire, la DL-50 (dose à laquelle 50 % des organismes testés meurent) de rats était supérieure à 2 g par kg, montrant qu’apparemment l’extrait de Boswellia est plus sûr que l’ibuprofène dont la DL-50 est de 1,6 g par kg.

Au Laboratoire de Jammu, l’efficacité thérapeutique de l’extrait de Boswellia a été démontrée par toute une batterie de tests rigoureux définis pour apporter des informations sur les agents anti-arthritiques.

Sur des tests standards sur modèles animaux, l’extrait de Boswellia s’est montré aussi efficace, voire dans certains cas plus efficace, que le phénylbutazone, un médicament standard anti-inflammatoire.

On a montré qu’à la différence des AINS, comme l’aspirine ou l’ibuprofène, l’extrait de Boswellia n’entraîne pas Le développement d’ulcères.


Boswellia

Boswellia, polyarthrite rhumatoïde et arthrite

Des études indiquent que l’extrait de Boswellia serrata possède des propriétés anti-inflammatoires et suggèrent qu’il pourrait apporter des effets bénéfiques dans le traitement de l’arthrite ou de la polyarthrite rhumatoïde.

Selon une revue d’études non publiées, des essais préliminaires en double aveugle ont constaté que l’extrait de Boswellia soulageait efficacement les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.

Deux études contrôlées contre placebo, impliquant au total 81 personnes avec une polyarthrite rhumatoïde, ont rapporté une réduction significative de l’enflure et de la douleur après un traitement de trois mois. De plus, une étude comparative portant sur 60 personnes pendant 6 mois a constaté que l’extrait de Boswellia serrata produisait des effets bénéfiques sur les symptômes par rapport à un traitement standard.

Dans une étude randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo, des chercheurs ont donné un extrait de Boswellia serrata à trente patients souffrant d’une arthrite du genou. Les auteurs de l’étude ont utilisé un modèle croisé.

En d’autres termes, 15 patients ont reçu l’extrait de Boswellia serrata pendant huit semaines tandis que les 15 autres recevaient un placebo. À la fin de ces deux semaines, traitements et sujets ont été inversés.

Tous les patients ayant reçu l’extrait de Boswellia serrata ont rapporté une diminution de la douleur du genou, une augmentation de la capacité à plier le genou et une augmentation de la distance de marche. L’enflure de l’articulation du genou était également diminuée.

L’amélioration était statistiquement significative. À l’issue de cette étude, les chercheurs ont recommandé d’utiliser l’extrait de Boswellia serrata, dans le traitement de l’arthrite du genou et ont suggéré qu’il pourrait être également efficace dans le traitement d’autres arthrites2.

 

Boswellia

 

Une action sur l’asthme

Un certain nombre de données indique que l’extrait de Boswellia serrata pourrait avoir un effet bénéfique sur l’asthme. Des recherches sur l’homme suggèrent qu’il pourrait être utilisé pour réduire le nombre de crises d’asthme. Ainsi, une étude en double aveugle contrôlée contre placebo a porté sur quatre-vingts patients avec un asthme relativement léger et a évalué l’effet d’un extrait de Boswellia serrata dans le traitement de l’asthme.

Quarante patients asthmatiques ont été traités pendant six semaines avec un extrait de Boswellia serrata (300 mg trois fois par jour), quarante autres ont reçu un placebo.

Une amélioration des symptômes (difficultés respiratoires, respiration sifflante, nombre de crises) a été observée chez 70 % des patients ayant reçu l’extrait de Boswellia serrata en même temps que des améliorations objectives de la fonction pulmonaire3. C’est une étude très prometteuse montrant des améliorations objectives et subjectives.

 

Une action sur les maladies inflammatoires de l’intestin

Une étude en double aveugle, contrôlée contre placebo portant sur 102 personnes atteintes de maladie de Crohn, a comparé l’effet d’un extrait standardisé de Boswellia serrata et celui d’un médicament, la mesalazine, un médicament classique pour le traitement de la maladie de Crohn: l’extrait a été aussi efficace que le médicament, effets indésirables en moins.

Selon une évaluation standard de la sévérité de la maladie de Crohn, les participants ayant pris l’extrait de Boswellia se sont sentis aussi bien que ceux ayant pris le médicament.

Une autre étude, portant sur un échantillon de petite taille, a donné quelques indications selon lesquelles l’extrait de Boswellia est aussi bénéfique dans la colite ulcéreuse.

Action contre les Cancers

Depuis quelques années, tant en Orient qu’en Occident, des chercheurs se penchent sur les propriétés anticancéreuses de l’acide boswellinique, une substance que renferme la résine de boswellia. Cette substance aurait la propriété de provoquer l’apoptose (mort cellulaire naturellement programmée chez une cellule normale, mais absente chez les cellules cancéreuses).

Mécanisme d’action

L’extrait de Boswellia contient des huiles essentielles, de la gomme et des terpénoïdes.

La portion des terpénoïdes contient l’acide boswellique que l’on a montré être le composant actif dans l’extrait de Boswellia.

Des études ont montré que l’acide boswellique a des propriétés anti-inflammatoires, proches de celles des AINS utilisés dans le traitement des maladies inflammatoires.

 

 

En 1988, un papier publié dans Agents et Actions et un autre publié en 1992 dans le Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics donnent un aperçu de la façon dont agit l’extrait de Boswellia ou, plus spécifiquement, l’acide boswellique.

Ce dernier, tout comme ses dérivés acétylés, a des effets sur la production d’anticorps et l’immunité à médiation cellulaire. Ils inhibent la production de médiateurs de l’inflammation comme les leucotriènes.

On a trouvé que de fortes doses d’extrait de Boswellia données à des souris avant l’agression par un antigène inhibent pratiquement complètement la réponse première de l’anticorps. De plus, la réponse secondaire de l’anticorps était également partiellement inhibée.

Il existe cinq symptômes particuliers qui caractérisent un état inflammatoire. Il s’agit de la rougeur, de la chaleur, de la douleur, de l’enflure et une réduction fonctionnelle de la partie du corps touchée. Ces symptômes peuvent être facilement observés dans les troubles arthritiques et rhumatismaux.

Dans le cas de ces troubles articulaires, les résultats bénéfiques du traitement se manifestent généralement après un délai pouvant varier entre deux et quatre semaines après le début de la supplémentation en boswellia. Ce dernier ne présente aucune toxicité ni d’effets secondaires fâcheux.

Il existe plusieurs études qui ont montré l’efficacité du boswellia, de même que son aspect sécuritaire.

La boswellia serrata ne présente aucune toxicité, cependant son utilisation est déconseillée aux femmes enceintes ou celles qui allaitent, la boswellia serrata est également contre-indiquée pour les personnes qui ont des problèmes de stase sanguine ou un estomac fragile. Il n’y a aucune interaction connue avec les médicaments.

 

Boswellia

No comments yet.

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

60 ÷ 15 =

Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez vous consentez à l'acceptation de notre politique de cookie